Pourquoi choisir un ERP ?
Enterprise Resources Planning ou Progiciel de Gestion Intégré (PGI)

L’ERP (ENTREPRISE RESOURCE PLANNING), C’EST QUOI ?

Un ERP (Enterprise Resource planning) en anglais ou PGI (Progiciel de gestion intégrée) en français, est un logiciel informatique qui regroupe dans une seule et même interface tous les métiers de l’entreprise. Son autre avantage est de centraliser l’information sous une seule et même source de données, partagée par tous les services de l’entreprise.

Toutes les activités de l’entreprise sont pilotées à partir d’un seul et même outil informatique. Les données générées et échangées pendant ces activités peuvent être présentées ensuite sous forme de tableaux de bord, de rapports ou d’indicateurs de performances de façon à permettre aux managers de prendre les bonnes décisions.

On distingue deux catégories d’ERP :

  • ERP généraliste
  • ERP verticalisé

ERP généraliste : avec des fonctionnalités basiques, les ERP généralistes répondant pratiquement à tous les besoins classiques des entreprises, et peuvent s’adapter à n’importe quel secteur d’activité. Ils apportent une vraie souplesse dans leur utilisation par rapport au métier (possibilité de configuration au besoin). En contrepartie, ils demandent un certain travail de développement spécifiques pour répondre à des besoins métiers particuliers ce qui peut représenter un coût non négligeable.

ERP verticalisé : la verticalisation d’une solution informatique correspond à l’adaptation à des métiers spécifiques (par ex. aux métiers de la restauration, du BTP, de l’agro-alimentaire, etc.). Les ERP verticalisés ne nécessitent aucun développement supplémentaire car ils sont pensés pour répondre au besoin du métier ciblé, des modules spécifiques existants pour chaque activité. Par contre le logiciel est moins souple dans le sens où il n’est pas prévu de l’adapter au besoin spécifique d’un client lambda.

On distingue deux types de licence pour l’ERP :

  • ERP propriétaire
  • ERP open source

ERP Propriétaire: ce logiciel requiert l’achat de licences d’utilisation à l’éditeur. L’avantage est que l’éditeur fait évoluer constamment la palette de fonctionnalités de l’ERP et est responsable de la qualité du code produit (correction des bugs). L’éditeur propose souvent par ailleurs des services supplémentaires tels que les mises à jour vers les nouvelles versions ou le support technique. Ces logiciels coûtent en général plus chers à l’achat mais le coût est largement compensé sur la durée d’utilisation.

ERP Open Source : le terme Open Source signifie que le code est fourni sous la forme du logiciels libre, à savoir qu’il n’ya pas de coût sur la licence d’utilisation. Ces ERP couvrent assez bien les besoins basiques d’une entreprise et peuvent être utilisés lors de la création d’une entreprise ou bien quand on veut faire des économies d’échelle sur des milliers d’utilisateurs. Ils réclament une excellente connaissance technique si l’on souhaite élargir la palette fonctionnelle d’utilisation ou spécialiser aux métiers de l’entreprise. Il faut également prendre en compte le fait qu’aucun support n’est fourni par par l’éditeur ce qui peut représenter un risque potentiel.

On distingue deux types de déploiement de l’ERP :

  • ERP en mode On Premise
  • ERP en mode SaaS

ERP SaaS (ou Cloud) : 

L’architecture SaaS, est un acronyme pour Software as a Service et est synonyme d’architecture Cloud ou On Demand. Il s’agit d’une solution logicielle disponible en ligne et accessible par le biais d’Internet. Le logiciel est installé sur un serveur distant qui appartient et est maintenu par l’éditeur de l’ERP. Un abonnement spécifique est également requis auprès de l’éditeur.

ERP On Premise : 

L’architecture On Premise (littéralement traduit par « sur place ») signifie que le logiciel est installé sur des serveurs physiques détenus au sein de l’entreprise. Cette solution est de moins en moins favorisée car elle présente de nombreux risques et n’épargne pas la fuite des données sensibles.